un si charmant garçon. Avis

ADDICTION LIVRESQUE – BLOG LITTÉRAIRE

avril 15, 2019

UN SI CHARMANT GARÇON DE CHRISTELLE ROUSSEAU

Résumé : L’expression « donner le bon Dieu sans confession »… vous connaissez ? Mais un visage d’ange cache parfois l’âme d’un tueur…
Quel rapport entre un petit garçon turbulent et assurément mal dans ses baskets et les disparitions d’enfants dans le petit village de Gleinbeigh en Irlande ? À première vue, aucun, mais il ne faut jamais se fier aux apparences…

Pourquoi trente ans plus tard, un inconnu s’en prend-il à une journaliste d’un grand journal parisien ? Y a t-il un lien avec le tueur de rousses sur lequel elle enquête ? Qui est le malade qui lui envoie des cadeaux si spéciaux ?

Et si passé et présent étaient liés ?

Je tiens à remercier Évidence Éditions pour ce Service Presse et pour leur confiance.

💕Evidence Éditions Collection Clair-Obscur💕Sortie le 27 février 2019💕Lien d’achat vers le site de la ME : Cliquez ici💕Thriller

#L’AVIS DE CANDICE
Une fois n’est pas coutume ce n’est pas de la romance ni même quelque chose d’approchant, bien que le titre puisse le laisser penser. Je vous propose de découvrir un polar, un véritable thriller psychologique « Un si charmant garçon »… ou la genèse d’un psychopathe.
Si vous aimez les sensations fortes et angoissantes, si vous êtes fan des histoires dans la veine d’ « Esprits Criminels » vous êtes les bienvenus!

Le roman est divisé en deux parties, l’enfance de Ben O’Ryan en Irlande dans un premier temps. Et la seconde, où une jeune journaliste se retrouve confrontée à un tueur en série : « Le tueur des Rousses » qui terrorise la population parisienne. 
Dois-je vous préciser que cette jeune femme est rousse?
C’est tout ce que je peux vous dire pour relier les deux pans de l’histoire!

Le roman est raconté par un narrateur omniscient, vous savez tout et cela donne une atmosphère anxiogène quasi-permanente. La force de l’écriture est d’être impersonnelle. Il n’y a pas de parti-pris ou de jugement de la part du conteur (même s’il est sous-jacent). Il y a cette neutralité dans le ton, dans les descriptions factuelles froides et cliniques, qui vous feront sortir de vos gonds, vous retournera l’estomac.
Il s’agit d’un livre déroutant mais captivant. Il faut absolument savoir jusqu’où cela peut aller, et ça va loin! 

L’évolution de Ben est pour le moins stupéfiante.
Comment un garçon présenté au départ comme un peu turbulent peut en arriver à de telles extrémités?
A la lecture on se sent souvent impuissant face aux différents personnages et c’est ce qui rend ce roman si particulier. On assiste seulement aux scènes (âmes sensibles s’abstenir!) et hormis se dire « non ce n’est pas possible », avoir le pouls qui s’emballe quand la sensation d’être oppressé vous tenaille, vous êtes simple spectateur.

Je ne peux malheureusement pas expliquer les détails de l’intrigue, mais si vous êtes comme moi, c’est à dire normalement constitué, vous allez être choqués, sidérés et outrés par le comportement très déviant de Ben.

Tous les personnages qui interviennent ont leur importance.
L’auteure a fait un travail très impressionnant de recherche. Tout est très détaillé, qu’il s’agisse des lieux, des protagonistes, des attitudes… Cela donne une impression de réalité glaçante. Christelle Rousseau, auteure française, peut largement soutenir la comparaison avec des auteurs de polar reconnus (j’ai souvent pensé à Harlan Coben en lisant).

En bref, j’ai adoré et dévoré ce roman qui a pourtant provoqué chez moi des palpitations cardiaques toutes les dix minutes. Il ne s’agit pas d’une enquête mais plutôt d’une chronique sur la vie d’un enfant qui devient un homme, la vie d’un « si charmant garçon » devenant le pire des monstres.PartagerLibellés : Evidence EditionsThriller

COMMENTAIRES